Message de Florence Marcé

Message de Florence Marcé, fille de Jean-Pierre Marcé, administrateur de ce site depuis avril 2013

Bonjour à tous,

Mon père s’étant mis un peu en retrait de la gestion de ce site d’information qu’il avait créé en avril 2013, après avoir été remercié d’avoir tenu bénévolement le site Internet de la mairie de 2008 à 2012, au prétexte que sa manière de faire n’était pas assez professionnelle… avec son accord, je vais, à compter de ce jour moi aussi l’alimenter.

Beaucoup d’entre-vous savent certainement que je m’étais officiellement déclarée candidate aux municipales de mars 2020 en décembre 2019 (article de Nice-Matin), au terme de 18 mois d’un travail de longue haleine pour constituer et proposer aux Saint-Jeannois une équipe de qualité, expérimentée, offrant une véritable alternative à la majorité et l’opposition actuellement élues. Malheureusement, suite à un violent accident de la route (le 05/01/2020) sur la commune même (j’aurai l’occasion de revenir sur ce sujet dans un prochain article), j’ai dû abandonner, ayant été blessée dans cet accident et ma plus jeune fille ayant été bien secouée psychologiquement. Suite à mon renoncement, mes colistiers ont décidé de maintenir la liste et ont désigné une nouvelle tête de liste en la personne de Julie Charles.

J’ai donc fait savoir, à compter de ce jour-là, que je redevenais une simple citoyenne, que je retrouvais donc ma liberté de m’exprimer, que ce que je disais n’engageait que moi, et j’ai notamment repris mes interventions sur Facebook, sur les deux groupes saint-jeannois (Tu sais que tu viens de Saint-Jeannet et Saint-Jeannet Permanence Quartiers), comme je le fais depuis de nombreuses années. Or depuis mon retour à la vie de simple citoyenne, j’y ai été censurée à plusieurs reprises, j’ai été évincée de l’un des groupes pendant plusieurs jours, accusée d’être le « corbeau 2.0 » de cette campagne municipale (au point de devoir aller déposer une main courante à la gendarmerie sur ce sujet-là, main courante qui a été remise en doute en haut lieu – on se demande bien quel intérêt j’aurais à aller jurer n’importe quoi devant un officier de police judiciaire…), je subis régulièrement des piques de la part de l’équipe en place et des colistiers du maire sortant, et ce, pour quelle raison ? Simplement parce que j’ose dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

J’ai reçu un grand nombre de témoignages de sympathie de personnes outrées par la manière de faire de ces gens-là – et pas seulement de la part de mes anciens colistiers comme il a pu être dit, qu’on se détrompe !

Et si j’ai, comme dit plus haut, repris donc ma vie de simple habitante de Saint-Jeannet, je n’en demeure pas moins toujours très sensible à ce qui se passe sur la commune.

Je ne manquerai donc pas de publier ici des billets sur ce que j’observe au jour le jour, dans le but de les partager avec vous, parallèlement à ce que mon père continuera de publier. Je signerai toujours mes articles, car je n’ai pas l’habitude d’avancer masquée ou de manière anonyme contrairement à ce que certains ont pu affirmer à tort dernièrement.

Je vous souhaite donc bonne lecture.
Au plaisir d’échanger prochainement sur Saint-Jeannet, mon village, ma commune qui me tient tant à cœur,

Florence Marcé

Ce contenu a été publié dans Actualités, F. Marcé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Message de Florence Marcé

  1. Jean-Pierre Marcé dit :

    Disons que j’ai arrêté de gérer le site officiel de la commune car on m’avait reproché le format d’une information utile que j’avais publiée. En effet, cette information était dans le format du précédent site et l’employée communale qui gérait le site avec moi l’avait supprimée sans me prévenir. Ce que j’ai considéré comme une muflerie insupportable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *