Jean Pierre FÉLINE

PDF page

Le soldat de 2ème classe Jean Pierre FÉLINE, grand père maternel de Marie-Paule Thibault, épouse de Jean-Pierre Marcé est mort pour la France le 1er août 1916 dans la Somme durant la guerre 14-18. Il a été porté disparu à la ferme de Monacu et son corps n’a jamais été retrouvé. Il appartenait à la 4ème section de la 19ème Compagnie du 229ème Régiment d’Infanterie, comme indiqué sur la photo ci-dessous. Il y a sur le site Mémoire des hommes une copie de son livret militaire :

livret militaire de Pierre Féline

Voici une citation trouvée sur un autre site extrêmement bien documenté, citation que le propriétaire de ce site nous a autorisé à copier ici :

Citation de la 19e compagnie « Sous les ordres du capitaine Coron, la 19e compagnie, au cours des journées du 30 juillet au 3 août, a enlevé , par surprise, aux allemands, la ferme de Monacu ; elle a organisé la position  malgré un très violent bombardement. Le 3 août, à 3 heures du matin, elle a repoussé une très forte contre-attaque allemande en lui infligeant de très grosses pertes. »

Sur le site Mémoire des Hommes, on trouve maintenant les Journaux des marches et opérations dont celui du 229ème R.I. A la date du 1er août 1916 il est indiqué que Jean Pierre Féline est porté disparu avec l’observation suivante : au cours d’une reconnaissance a été blessé et est resté entre les lignes, n’ayant pu être ramassé.

Grace aux indications bienveillantes de Mme Anne Autin-Simon, Vice-présidente de l’association « Mémoire du Centenaire 14-18 en Picardie« ,  nous avons aussi trouvé sur un site de la Croix Rouge la fiche suivante :

fiche croix rouge

Ce site de la Croix Rouge est intitulé « Prisonniers de la Première Guerre mondiale ». Sur cette fiche la référence au haut à droite FHAE 444 est la référence de la lettre envoyée par la famille (qui ne renvoie à aucun document, les lettres ayant été détruites à l’époque). Sur cette fiche, l’adresse de réponse correspond exactement à l’adresse de sa femme, Alphonsine, à Clamecy. La Paysannerie est une belle propriété sur la commune d’Armes dans laquelle M. et Mme Pierre Féline étaient employés. Donc cette fiche indique que sa femme, n’ayant plus de nouvelles, a adressé un courrier à la Croix Rouge pour savoir s’il était prisonnier. Ce qui semble ne pas être le cas puisque sur la fiche de la Croix-Rouge il est indiqué « Négatif envoyé 16-09-16″.

Son nom figure sur le monument aux morts de la commune d’Armes dans la Nièvre où il résidait donc avec son épouse et sa fille.

monument-aux-morts-armes

Monument aux morts d’Armes, Nièvre, de 1921 à 2013

Ce monument, érigé en 1921 au bord de la route principale du village d’Armes qui mène de Clamecy à Vézelay, n’était plus en situation car la circulation rendait la tenue de cérémonie dangereuse. Durant l’année 2013, il a été déplacé dans un jardin public derrière la mairie et il a été inauguré en juin 2014 :

nouveau-monument-2014-11-21

Nouveau monument aux morts de la commune d’Armes, faubourg de Clamecy, Nièvre, depuis fin 2013

Une plaque avec les noms des soldats d’Armes morts pour la France durant la guerre de 1914-1918 se trouve à l’intérieur de l’église paroissiale Saint-Maurice de la commune. A noter que la fille de Jean-Pierre Féline, Marcelle Thibault, a été baptisée dans cette église ; ses obsèques se sont aussi tenues dans cette même église car la collégiale de Clamecy était en travaux lors de son décès en 2003 :

plaque eglise

Pour ajouter à l’horreur de cette guerre, son frère aîné Gilbert avait été tué en janvier de l’année précédente :

livret militaire Gilbert Féline

Il nous reste maintenant très peu de documents personnels sur ces hommes.

Une carte postale datée du 26 juillet 1915 envoyée de Thann en Alsace, par Jean Pierre FÉLINE avec au recto une photo de soldats du 229ème régiment d’Infanterie. Ce régiment est resté à Thann de mai à novembre 1915. A la lecture de la pancarte posée devant les soldats, il s’agirait de la 4ème section de la 19ème compagnie. Jean Pierre FÉLINE est identifié sur cette photo, par une note de mon beau-père, comme étant le troisième debout à partir de la droite.

les poilus

Voici le texte, signé Pierre Féline,  au recto de cette carte postale :

texte carte postale les poilus

Nous avons aussi une autre photo, non datée et sans texte au verso, probablement prise en hiver, de la 19ème compagnie. Jean Pierre FÉLINE se trouve au dernier rang, le deuxième soldat en partant de la droite. Vous pouvez cliquer sur la photo pour l’agrandir.

229 RI

Jean Pierre FÉLINE était marié à Angèle (dite Alphonsine) BUVAT. Elle fut veuve à 26 ans et ne se remaria jamais. L’état français lui donna une machine à coudre SINGER pour pouvoir travailler et essayer de subvenir à ses besoins, elle était repasseuse.

Malheureusement celle-ci n’a pas gardé de lettres ou photos de son époux. De cette union était née, en juillet 1910, Marcelle Féline, la mère de ma femme déclarée pupille de la nation le 4 octobre 1919. Voici sa carte d’identité de pupille de la nation (taille 12,3 cm x 8,2 cm) :

carte pupille Marcelle Féline

Nous avons aussi une carte postale envoyée par Pierre Féline (c’est ainsi qu’il signe) à partir de Munster le 5 novembre 1914 à sa fille Marcelle âgée alors de 4 ans. En voici une copie :

carte munster texte

Sur cette carte, en haut à gauche, il est écrit en diagonal « Ton cher Pierre qui vous aime et pense à vous pour l’éternité ».

Comme la plupart des gens ayant vécu cette guerre, Alphonsine Buvat, qui a vécu jusqu’en 1976, n’en parlait jamais et personne n’a recueilli ses souvenirs.

Nous sommes allés dans la Somme à la ferme de Monacu le 17 novembre 2014. Nous avons visité les musées de Péronne et Albert qui présentent quelques souvenirs de la bataille de la Somme qui a eu lieu du 1er juillet à novembre 1916 avec un bilan de 1 200 000 morts. Nous avons aussi vu la ferme de Monacu, un mémorial sur la bataille du 31 juillet 1916 à côté de l’église de la commune de Hem-Monacu et la nécropole de Cléry-sur-Somme. Voici quelques images :

6 réponses à Jean Pierre FÉLINE

  1. Chamalu dit :

    Top cette page, merci beaucoup.

  2. Philippe Bescond dit :

    Merci pour cet émouvant témoignage personnel.

  3. Samy dit :

    Salut Mes amis et merci pour cette page .
    Né Algérie
    Je cherche Mon Arrière Grand Père de copie carte identité 17 ans service armè français
    comment chercher ou contacter les bureau des archives pour obtenir un copie de carte
    pour connais la date naissance et nationalité SVP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *