24 juillet, Travaux nocturnes

PDF page

En cette  fin de journée de canicule du lundi 24 juillet 2017, grand ramdam sur la route de Saint-Jeannet qui monte au village au droit du chemin de Bagneissore alors que nous sommes dehors en train de finir de dîner à la fraîche. L’horloge marque 20h55 au début de ce tohu-bohu probablement savamment planifié par nos techniciens de la métropole en concertation étroite avec nos édiles compétentes et, comme toujours, sans aucune information préalable faite aux riverains.  Des engins de chantier plus bruyants les uns que les autres se mettent à casser le macadam de la route au droit de la traversée piétonne… Pour ponctuer le chantier, à intervalle régulier un klaxon rythme ce bordel invraisemblable. 

En parlant avec le chef de chantier, nous apprenons que le revêtement va aussi être refait au droit du chemin du Brusquet, comme par hasard !  Nous apprenons aussi que la mairie a été prévenue de longue date de ces travaux nocturnes sans, bien sûr, qu’elle ait répercuté l’information aux saint-jeannois  concernés. Confirmation est faite, une nouvelle fois, que nous sommes vraiment administrés par des incompétents. On casse des aménagements faits pour réduire la vitesse qui ont été réalisés il y a quelques mois. Faire et défaire, nos brillants administrateurs connaissent et savent savamment gaspiller l’argent public.  Et il faudra nous expliquer pourquoi dans ces temps de vache maigre on dépense nos taxes et nos impôts dans des travaux inutiles ! 

Il est 22:30 heures, les travaux se poursuivent sur la route en aval, rythmés par un marteau piqueur. Profitez bien du calme nocturne en ouvrant vos fenêtres pour rafraîchir vos habitations, braves gens. Il ne suffit pas des motos pétaradantes, des fiestas du week-end, des Nuits du Sud par vent d’Ouest, du Sainte-Barbe, du château de la Gaude, des chiens larmoyants ou aboyants jour et nuit, des débroussailleuses en dehors des heures autorisées, etc… Dorénavant le bruit est orchestré, de nuit, par nos édiles qui se foutent complètement des nuisances occasionnées pour leurs concitoyens. 

25 juillet, nous avons un papier dans notre boîte à lettres nous informant des travaux du 24 au 27 juillet, que voici : 

Lire aussi sur le site Internet de la mairie cet article daté du 24 juillet trouvé tout à fait par hasard.

Est-ce que le concert prévu le 26 juillet, jour où est annoncée la pose des enrobés,  est maintenu ?

On notera que l’arrêté municipal daté du 21 juin 2017 est répercuté sur le site Internet le 24 juillet et par la police municipale le 25 juillet.

 

Ce contenu a été publié dans Reportages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *