Nouveaux indices

Cette histoire abracadabrantesque de lettres anonymes de corbeau(x) semble vous passionner, au vu des nombreux messages reçus. La demande étant forte, nous partageons avec vous quelques échantillons de la lettre manuscrite de 1989.

Nous vous épargnons l’énumération de tous les colistiers auquel un titre de film était attribué, agrémenté de commentaires vraiment méchants, notamment quand on connaît les rapports amicaux, voire familiaux du ou des auteurs présumés avec les personnes visées. Mais qui peut bien posséder une telle culture cinématographique ?

Voici donc :

  1. le titre – qui, à lui tout seul, nous a mis la puce à l’oreille :

2) un paragraphe caractéristique d’un style connu de ceux qui suivent les réseaux sociaux saint-jeannois :

3) et de nombreux mots suivis de points de suspension également très distinctifs :

Et nous vous remettons les remerciements du livre d’or :

Le graphologue est sur le coup, patience !

Publié dans F. Marcé | Laisser un commentaire

Retour sur les expositions organisées par la bibliothèque de Saint-Jeannet

Le saviez-vous ? Il y a une bibliothèque à Saint-Jeannet, au cœur du village. Elle est toute petite mais elle contribue à l’animation et à l’entretien du lien social si cher à nos élus. Elle est tenue par quelques bénévoles, les mêmes depuis 40 ans pour certaines !

Outre le prêt de livres pour un tarif tout à fait modique à l’année de 10 euros pour les familles, 8 euros pour un adulte seul et 2 euros pour les enfants, elle a aussi organisé quelques expositions qui ont eu un vif succès. Mon père en a parlé sur ce site même à diverses occasions.

La dernière en date était consacrée au centenaire de l’armistice en novembre 2018. Il s’agissait d’une reprise de celle déjà organisée en 2006, complétée par de nouveaux documents. Les « dames de la bibliothèque » étaient parties des noms inscrits au monument au mort et avaient remonté le parcours de chaque « mort pour la France ». Les descendants de ces Saint-Jeannois morts au champ d’honneur ont été particulièrement touchés par cette exposition et ont, pour certains, découvert des détails dont ils n’avaient jamais eu connaissance !

Quelle ne fut pas la surprise de ces mêmes « dames de la bibliothèque » quand dans son « bilan de mandat », le maire, fin août 2019 pile à la fin de la période légale pour publier ce genre de documents, attribuait la maternité de cette exposition aux « associations patriotiques » ! Quel manque de reconnaissance…

Heureusement les Saint-Jeannois venus nombreux n’ont pas tari d’éloges et ont laissé de multiples messages de félicitations et remerciements dans le livre d’or de la bibliothèque. Et pendant le confinement, nous avons relu avec plaisir ces messages de sympathie des visiteurs, quand notre attention a été attirée par une écriture qui nous disait quelque chose !

Nous nous sommes à nouveau plongés dans d’autres archives et, de fait, avons retrouvé que l’écriture de la lettre écrite par un ou des corbeaux pendant la campagne de 1989 ressemblait étrangement à celle d’un message laissé dans le livre d’or à l’occasion de l’exposition organisée par la bibliothèque en novembre 2006. Sauf que le propre d’un livre d’or est de signer le message qu’on y laisse… et nous pensons avoir fait là une découverte pour le moins étonnante.

Une analyse graphologique est en cours, nous ne manquerons pas de vous en communiquer la conclusion.

Vous pouvez déjà vous faire votre propre idée… en premier le message de félicitations du livre d’or, suivi de zooms sur certains mots et certaines lettres bien caractéristiques dans la lettre du corbeau de 1989….

Zoom sur les « F » et « M » majuscules, les « avec », les « des » et les « pour »… de la lettre du ou des corbeaux de 1989

Publié dans F. Marcé, Non classé | Laisser un commentaire

Le confinement… l’occasion rêvée pour une plongée dans les archives saint-jeannoises

Deux semaines se sont écoulées depuis le « déconfinement »… confinement pendant lequel beaucoup se sont mis à ranger leurs affaires diverses et variées. L’occasion pour nous, notamment, de nous plonger dans les archives des élections municipales conservées précieusement. Toutes les listes, tous les programmes depuis 1977.

Que constate-t-on ? C’est très intéressant, certains sujets demeurent d’actualité. Qui se présente pour tel ou tel intérêt personnel. Qui se présente un coup sur une liste, n’est pas élu, tente sa chance sur une autre liste au scrutin suivant.

Mais ce qui a particulièrement attiré notre attention, c’est une chose récurrente… la présence quasiment à chaque scrutin de lettres anonymes, dites du ou des « corbeau(x) ». Et vous comprendrez que j’y suis particulièrement sensible, dans la mesure où j’ai été récemment accusée à tort d’avoir été le corbeau de ces élections municipales en cours, après avoir dû lâcher l’éponge suite à mon accident début janvier…

Les temps évoluent. Pour l’instant, nous ne sommes remontés que jusqu’aux élections municipales de 1989. On peut voir qu’à cette époque, le(s) corbeau(x) n’a/n’ont pas hésité à écrire sa/leur lettre de sa/leur plume… puis au fil des années, il(s) a/ont adopté la machine à écrire, et enfin l’ordinateur. Le(s) corbeau(x) sait/savent vivre avec son/leur temps !

Du coup, pris par le jeu, nous nous sommes mis en tête de rechercher qui avait bien pu écrire cette lettre manuscrite à cette époque, tant son contenu est odieux ! Nous espérons parvenir à nos fins et partager ici les résultats de notre enquête prochainement.

Publié dans F. Marcé, Non classé | Laisser un commentaire

Arrêté municipal du 13 juin 2019

J’ai été surprise d’apprendre (sur la page Facebook de la mairie) samedi 16 mai que la mairie avait pris un arrêté en date du 13 juin 2019 obligeant notamment les propriétaires de chiens à les tenir en laisse sur TOUT le territoire de la commune. Il est également question des déjections canines qui doivent être ramassées par les propriétaires de chiens… ou des nuisances sonores que les chiens peuvent engendrer.

Comment dire… quand on voit l’état de saleté du village… à quoi cela sert-il de prendre un arrêté si l’on ne se donne pas les moyens de le faire appliquer ?

Nous avons pour notre part appelé à 5 reprises la police municipale pour le même problème concernant des chiens – cela n’a servi à rien, le problème perdure.

J’ai déjà interpellé les policiers municipaux au passage d’un chien seul qui déambulait dans le village leur demandant si c’était normal – pas de réaction.

Et notre chat s’est fait poursuivre par un chien non tenu en laisse vendredi 15 mai au soir, sous les yeux de notre voisine, impuissante, se retrouve blessé de ce fait… et mon porte-monnaie allégé de quelques dizaines d’euros… depuis le propriétaire m’a contactée, il va prendre en charge les frais de vétérinaire, ouf !

Les crottes pullulent… les mauvaises herbes poussent… il faut sans arrêt regarder où l’on met les pieds (sans parler des odeurs) dans certaines rues – le pompon revenant à la rue de la Tour…

On m’a quand même répondu qu’il fallait « balayer devant sa porte » quand je me suis étonnée de l’ampleur de la pousse des mauvaises herbes… J’estime pour ma part que ce n’est à moi ni de ramasser les crottes de chiens, ni de désherber… mais je l’ai pourtant fait avec l’une de mes filles ces derniers jours, rue du Treillard tellement c’était dégoûtant… nous avons même replanté deux massifs laissés complètement à l’abandon depuis des mois… avons également repris en main, avec des voisins, l’entretien des jardinières installées depuis quelques mois par la mairie et laissées à l’abandon pendant tout l’hiver… Espérons que tous ces embellissements survivront !

Qu’ont donc mérité les villageois pour que l’on les laisse vivre dans une telle saleté ?

La rue de la Tour (mai 2020) – quelques beaux spécimens de chardons à fleurir très prochainement !

Publié dans F. Marcé, Non classé | 2 commentaires

Sécurité routière… un sujet qui m’a toujours tenu à cœur…

J’ai obtenu mon permis trois semaines après mes 18 ans, j’ai mes 12 points, je me gare toujours dans des emplacements réservés à cet effet et je respecte les limites de vitesse… « Bête et disciplinée » pourront penser certains, qu’ils ne se privent pas. La mère de ma meilleure amie est décédée alors que j’étais toute jeune conductrice dans un accident horrible, je pense que cela m’a sensibilisée à vie.

Bref… voici un petit état des lieux de la situation sur notre commune. Outre les nombreux dos d’âne qui ont fleuri de-ci de-là, faisons le tour des aménagements dits « de sécurisation » sur la commune.

Première photo :
Devant le jardin Malaussène, rétrécissement très étroit, trottoirs en dur nettement surélevés par rapport au niveau de la route, poteaux en dur.

Deuxième photo :
Sortie du lotissement du Brusquet, terre-plein central permettant la traversée des piétons en deux temps, bien sécurisé. Réalisé entre 2008 et 2014.

Troisième et quatrième photos :
Chemin de la Billoire, nets rétrécissements également, trottoirs nettement plus hauts que le niveau de la route, poteaux en dur pour les matérialiser.

Dernières photos :
Au niveau du chemin de Bagneissore sur la route qui monte au village, rétrécissement moins prononcé que tous les autres ailleurs sur la commune, pas de trottoirs en dur, côtés 2-3 cm plus haut que le niveau de la route à peine, horribles « potelets » en plastiques blancs (enfin plus très blancs) dans lesquels les deux-roues tapent à coups de pieds quand ils passent à leur niveau. Les potelets qui matérialisaient le rétrécissement à droite à la montée ont disparu depuis des années, on peut donc rouler sur ce qui est censé être le rétrécissement matérialisé en couleur jaune (bien fade depuis longtemps). Le troisième qui matérialise le rétrécissement à la descente côté gauche de la rue est plié depuis le grave accident qui s’est produit à cet endroit le 5 janvier et n’a pas été remplacé. Résultat : les voitures foncent à la montée (aucune ou presque ne passe à 30 comme ce devrait être le cas, grande ligne droite) car elles savent qu’elles sont prioritaires et vu que le rétrécissement n’est pas matérialisé en dur, finalement il y a moyen de se croiser… et les deux roues peuvent sans problème y doubler les voitures (malgré l’interdiction de doubler qui court TOUT le long de cette route comme le rappellent des panneaux au niveau de la Cabergue et peu après le virage de la Fontonne à la montée).

J’ai eu, avec ma mère, un RDV avec le maire le 7 janvier à ce sujet, d’autant que les riverains avaient déjà attiré son attention sur la dangerosité de cet endroit à plusieurs reprises et ce depuis 2016, date de réalisation de cet aménagement. Sa réponse : je vais faire remonter à la Métropole. Il s’est écoulé 10 semaines entre le RDV en mairie et le début du confinement – il ne s’est strictement RIEN passé pendant cette période… et en ce jour, 19 mai, la situation est toujours identique, plots toujours abîmés, ni remplacés. Décidément… la sécurité routière ne semble pas être une priorité à Saint-Jeannet !

Publié dans F. Marcé, Non classé | Laisser un commentaire

Mise au point

Pour info : aucun commentaire anonyme ne sera publié. Vous comprendrez bien qu’ayant été accusée – à tort – récemment de m’être exprimée anonymement (ce qui n’est VRAIMENT pas le style de la maison…), je ne vais pas rentrer dans ce jeu-là. Ils seront systématiquement supprimés.

Bonne journée à tous !

Publié dans F. Marcé, Non classé | Laisser un commentaire