21 janvier 2016, voyage à Auschwitz de collégiens

PDF page

avion-cracovieDans la journée du  21 janvier 2016, dix-huit élèves des classes de  troisième du collège des Baous de Saint-Jeannet sont allés visiter le camp de concentration d’Auschwitz‑Birkenau en Pologne.  Comme chaque année depuis 2004 ce voyage de la mémoire était organisé par le conseil départemental des Alpes Maritimes. Ils étaient 210, collégiens et accompagnateurs de plusieurs collèges du département, à prendre un avion, spécialement affrété, qui est parti en tout début de matinée à destination de Cracovie. Arrivés à Cracovie, tous ont pris des bus pour se rendre dans les camps. Ils étaient accompagnés d’une rescapée du camp d’Auschwitz qui leur a livré un témoignage bouleversant de sa déportation à laquelle elle pense encore continuellement. Saluons cette initiative du département qui permet de sensibiliser nos jeunes à ces moments horribles de notre histoire. Ces collégiens n’oublieront pas ce qu’ils ont pu voir et entendre durant cette journée.

Reportage photographique d’une collégienne de Saint-Jeannet :

Lisez l’article de Nice-Matin.

Une vidéo réalisée par Azur-TV nous donne un résumé du témoignage de Madame Zelda Sosnowski et  les impressions de quelques collégiens :

Au cas où la vidéo ci-dessus ne s’afficherait pas, vous pouvez essayer de copier/coller le lien suivant dans un autre butineur comme Google Chrome par exemple :

http://www.dailymotion.com/video/x3nuqcy_alpes-maritimes-200-collegiens-maralpins-ont-decouvert-l-horreur-d-auschwitz_news

gottliebLes années précédentes, monsieur Charles Gottlieb, déporté à Auschwitz, avait accompagné les voyages de la mémoire. Son témoignage est en ligne dans le document « Récit de vie » disponible sur le site du conseil départemental. Il a accompagné des milliers d’élèves azuréens à Auschwitz pour leur conter son histoire.

Installé à Nice, l’ancien déporté et résistant juif s’est éteint, le jour de la commémoration du 70e anniversaire de la paix. Il avait 90 ans. A son arrivée à Auschwitz-Birkenau les déportés à qui il demandait où il était lui répondirent : « Vous êtes à Auschwitz : ici on entre par la porte, on ressort par la cheminée. »

Ce contenu a été publié dans Reportages, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *